Le plan d’eau du paradis

Le nom de Legé désigne un ancien domaine Gallo-Romain fondé vers le IIème ou IIIème siècle après Jésus Christ.

Legé fait partie des Marches Communes de Bretagne et de Poitou qui rassemblent, à partir du Vème siècle, les paroisses qui se disputaient les deux seigneurs. En réparation du préjudice causé par ces luttes, les habitants obtiennent de nombreux privilèges : exemption d’impôts, puis plus tard, exemption de la milice.

Dépendant en théorie de deux seigneurs, les Marchetons bénéficient d’une certaine autonomie qui leur permet de profiter au maximum de leur situation privilégiée. Ils font de leur région une zone prospère de contacts et d’échanges.

Lors des guerres de Vendée, le Général Charette séjourne dans la cité d’avril à septembre 1793.

A partie de janvier 1794, Legé connaît les massacres de population perpétrés par les Colonnes Infernales Républicaines du Général Turreau. La Pacification effectuée, Legé se relève vite.

Le XIXème siècle permet à Legé de retrouver sa place dans le monde essentiellement agricole. En 1863, le territoire de la commune s’agrandit avec le rattachement de villages dépendant de deux communes de Vendée, des Lucs-sur-Boulogne et de Grand’Landes.

Plan de ville en téléchargement ici :

PDF - 1.5 Mo

Mairie de Legé 11, rue de la Chaussée 44650 LEGÉ Tél : 02 40 26 35 00 www.ville-lege44.fr

Rechercher sur le site

Sélectionner une ville

Choisir une ville dans cette liste vous permet de réduire les informations à cette seule sélection...

Pour annuler le tri,
cliquez sur "toute la Région"